Prendre rendez-vous en ligne
55, avenue Bugeaud 75116 PARIS

96, rue Pierre Demours 75017 PARIS

Addictions et grossesse

En moyenne, en début de grossesse, un quart des femmes est fumeuse et une femme sur vingt souffre d’alcoolisme. En cause, un manque de connaissances sur les effets délétères des addictions maternelles pour l’enfant à naître, mais aussi une méconnaissance des moyens d’agir, comme la prise de produits de substitution.

Les risques encourus par les femmes à cause d’une addiction au tabac, à l’alcool ou autres produits dangereux pour votre santé et celle de votre bébé sont connus.

Téléchargez notre guide pratique pour une Grossesse sans Tabac

Fumer augmente non seulement le risque de grossesse extra-utérine (le tabac est le deuxième facteur de risque), mais aussi, à n’importe quel stade de la grossesse, le risque de saignements ou encore de fausses couches  ou d’accouchements prématurés (surtout le 3ème trimestre).

enceinte21

Pendant la grossesse, le tabagisme de la mère multiplie par deux les risques de grossesse extra-utérine et de naissance prématurée, et par trois le taux d’avortement spontané.

Les gros risques pour le fœtus et pour le nourrisson exigent une prise en charge spécialisée dès le début de la grossesse voire même avant, pour éviter une infertilité ou une fausse couche.

La prise en charge doit intervenir le plus en amont possible et être, si possible, multidisciplinaire. Sages-femmes et gynécologues sont bien placés pour dépister les addictions au plus tôt et orienter la patient.

Prenez rendez-vous avec nos spécialistes pour un suivi d’addictions aux produits dangereux.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer